Introduction

From IRDATA
Jump to: navigation, search
Cette initiative de Recherche Libre pour un Libre Savoir étend à la datalogie une préoccupation technique et juridique initiale pour les datamasses.


L'Initiative de Recherche et de Développement dans le domaine des datamasses est un jeune projet Libre de chercheurs, d'informaticiens, d'entreprises, d'universitaires, d'industriels et d'élus autour d'un secrétariat montpellièrains, dans le cadre du développement de la réflexion politique, sociétale, industrielle, collective et citoyenne sur les données ouvertes, collaboratives et privées.

Elle cherche à s'inscrire dans une démarche conduisant à son établissement comme un Institut d'interêt commun selon des modalités à définir, capable de coopérer au développement d'une industrie de la donnée et de la production intellectuelle, implantée au moins dans le Languedoc-Rousillon, autour de la métropole universitaire de Montpellier et d'une filière de formation et de recherche concernant la collecte et l'exploitation des datamasses.


  • A partir de la donnée de base qui est sa définition de l'Académie française, (9ème édition du dictionnaire) :
XIIIe siècle, au sens de « distribution, aumône » ;
XVIIIe siècle, comme terme de mathématiques. Participe passé féminin substantivé de donner au sens de « indiquer, dire ».
  • 1. Fait ou principe indiscuté, ou considéré comme tel, sur lequel se fonde un raisonnement ; constatation servant de base à un examen, une recherche, une découverte. Les données de la science. Les données de l'expérience. Données statistiques. Ma théorie s'appuie sur des données précises. C'est un raisonnement fondé sur des données incertaines. Dans cette affaire, il est essentiel de connaître la donnée de départ. Par ext. Idée principale, thème constitutif qui est à l'origine d'une œuvre littéraire. La donnée d'une tragédie.
  • 2. PSYCHOL. Ce qui est connu immédiatement par le sujet, indépendamment de toute élaboration de l'esprit, par opposition à ce qui est connu par induction ou déduction, par raisonnement, par calcul. • Titre célèbre : Essai sur les données immédiates de la conscience, d'Henri Bergson (1889).
  • 3. MATH. Souvent au pluriel. Chacune des quantités ou propriétés mentionnées dans l'énoncé d'un problème et qui permettent de le résoudre.
  • 4. INFORM. Représentation d'une information sous une forme conventionnelle adaptée à son exploitation. Le traitement automatique des données. Une banque, une base de données.


  • et des synonymes fournis par le CNRTL : élément, principe, condition, théorie, information, matériel, paramètre, point de départ, précision, idée, facteur, critère, contexte, conjoncture, circonstance, cadeau, renseignement,


  • ses principales préoccupations seront :
  • de compléter constament cette liste à partir de la réflexion commune;
  • la centralité de la donnée, en contre-point de sa médiation;
  • la nature de son évolution;
  • sa participation au signe, à la valeur, au sens, à la potentialité;
  • la différenciation entre les data et les flux : le traitement d'une datamasse ne doit pas nécessairement réclamer de transfers, de stockages ni de traitements massifs inutiles, coûteux, fragiles et plus aisèment pénétrables;
  • sa médiation, sa curation, sa mémorisation et sa tenue à jour; l'intelligramme;
  • son utilisation, sa communication et son intellition;
  • l'architectonique, des architectures nouvelles, des outils pour le permetttre.


  • contexte postsingularitaire :
L'humanité a rencontré au moins deux grandes singularités paradigmatiques, c'est à dire un point de rupture dans la manière et la portée de son raisonnement, accompagnée d'une période d'indécision où se mèlent les manières anciennes, exploratoires et nouvelles de penser.


  • la singularité "philosophique" déclenchée par Thalès, dont la préoccupation à été de comprendre le "deus ex machina", la logique interne des choses. Elle s'est concrétisée autour des contributions Platon et d'Aristote et stabilisée autour de l'idée, du syllogisme et de la logique dialectique (du tiers et du milieu exclus).


  • la singularité "technologique" déclenchée par Henri Poincaré en réponse à la préoccupation de comprendre l'agorique externe des choses, exprimée selon le problème des "n-corps", ce dont il a démontré l'impossibilité mathématique (1889) puis qu'il a étudié avec la théorisation du Chaos, et donc du besoin du discours (logos) syllogistique polylectique de réunir de façon nouvelle les savoirs-comment (techne) humains.
Ceci a entraîné à un approfondissement "technosophique", c'est à dire non-plus de la poursuite "esthétique" de la sagesse mais de son comment et de son essence "architectonique" jusque-là évoqués par la métaphysique (le savoir-pourquoi) qui s'en retrouve fortement repoussé par trois grandes avancées du "savoir-comment" :
  • le domaine intellectuel (1898 Clémenceau) et la complexité : tout est maillé, rien ne peut être considéré "toutes choses étant éqgales par ailleurs", l'intellectualisme se posant la question de la capacité de la raison humaine de se mettre au niveau de l'intelligence naturelle et faisant identifier l'intellition comme une perception par l'intelligence.
  • l'approfondissement physique relativité, quantique, cybernétique (1900 Plank, 1905 Einstein, Wienner 1948), la théorie quantique des champs.
  • la tenségrité (Fuller), les réseaux et la stabilisaton pré-cohérente de "1974" (Engelbart, Nelson, Mandelbrot, Pouzin, Hardy) et l'inseccable ultime (Démocrite) : la donnée faite d'atomes binaires (0,1 ou bit) remplace l'idée comment fondement du holos et le syllogisme polylectique résulte d'une émergence dont la sémantique profonde est inférentiellement masquée par la probabilisation.


C'est dans ce contexte que IRDATA entend rechercher et développer une approche simple et robuste de la collection, de la gestion et de la gestion civile des datamasses, en particulier de leurs données distribuées (dodies) publiques et privées.

Son premier test de capacité de contribution est l'aide à la création et au développement d'une Société Coopératif d'Interêt Collectif (SCIC) se chargeant de la collecte, l'hébergement et le traitement des données (projet SUD-DATA).