Approche

From IRDATA
Jump to: navigation, search
Cette initiative de Recherche Libre pour un Libre Savoir étend à la datalogie une préoccupation technique et juridique initiale pour les datamasses.



Nous considérons le domaine "Data" comme une "terra incognita" du cyberespace, à la fois numérique (datasphère) et digitale (digisphère) sur laquelle nous abordons.

La seule choses que nous savons est que "toutes les choses ne sont pas égales par ailleurs" et que nous faisons a priori une différence de gens des Communs (Commons) entre :

  • ce qui nous intéresse, qui sont les "datamasses" - appelées parfois "linked data clouds" - c'est à dire des cohérences de données, ouvertes ou protégées :
  • informationnelles (information : ce qui augmente une connaissance)
  • communicationnelles (communication : ce qui transporte les connaissances)
  • et intellitionnelles (intellition : ce qui fait sens à partir du maillage des connaissances).
  • la typologie des diverses datamasses particulières qui relèvent de solutions techniques "big data", "wee data", "linked data", "bound data", etc. en réseau. (mais qui souffrent des mêmes types de pollution : les "bad data").
  • nos données et les données sur nous. Depuis Einstein nous avons compris que l'univers était cosmologique, c'est à dire que tout point est centre de son propre univers. Les big data tentent de le décrire comme un univers unique. Nous sommes attirés par les "dodies" (d-data), les données distribuées sur chacun par beaucoup.
  • notre interêt est aussi pour ce que nous appelons aussi les "dolies" (données déliées, "gig data" (attelées, concertantes, etc.) qui vont entrainer des informations différentes selon les environnements d'où elles proviennent, les flux à qui elles participent et auxquels elles seront appliquées). Elles pourront participer à des synergies informationnelles, à des interaction empathiques, etc.

Notre approche est à la fois spéculative, réflective, expérimentative et applicative. Notre projet applicatif est le projet Sud-Data.